No Fake Science

Qui sommes-nous ?

NoFakeScience est un collectif de citoyen·ne·s qui s’est réuni autour d’une préoccupation majeure : le traitement actuel de l’information scientifique dans les médias.

Partant du constat que le sensationnalisme, la surinterprétation des résultats ou l’idéologie prennent souvent le pas sur une démarche de transmission rigoureuse des connaissances, le collectif No Fake Science a vocation d’alerter et d’interpeller de manière rationnelle et pacifiste les acteur·trice·s des médias mais aussi les citoyen·ne·s et les politiques sur l’importance d’une information scientifique pondérée, s’appuyant sur des échanges constructifs entre journalistes et scientifiques.

Constitué de scientifiques, de vulgarisateur·trice·s et de citoyen·ne·s concerné·e·s, No Fake Science s’alarme des conséquences délétères que peut avoir un mauvais traitement médiatique de l’information scientifique en termes de santé publique, d’écologie ou encore d’économie. Le Collectif appelle de ses vœux une révision de la place de l’information scientifique dans nos médias et dans le débat public pour éviter de creuser encore davantage le fossé entre scientifiques et journalistes. Il invite à une réflexion collective sur la façon de rendre à la science la place qu’elle mérite, ce pour un débat public raisonné, pour le bien de notre vie politique, et de nos concitoyen·ne·s. « La science n’a pas de patrie », nous dit Louis Pasteur. Elle ne saurait, de plus, avoir de parti-pris idéologique.

C’est dans cette optique qu’il vient de publier une tribune intitulée “Santé, Environnement, Recherche : la méthode scientifique oubliée des médias” dans la presse francophone

Cette tribune co-écrite par 20 rédacteur·trice·s est signée à sa parution par 250 personnes.

À travers son travail en ligne notamment, le Collectif vise à promouvoir une transmission de l’information scientifique aussi neutre et apartisane que possible où seul prime l’état de nos connaissances, basé sur une science robuste et éprouvée.

Il convient de souligner que le collectif No Fake Science est transpartisan, totalement indépendant et n’est mû par aucun intérêt financier.